Les 10 commandements de la couturière parfaite

Quelques règles pour réussir dans la couture 🙂
Voici les 10 commandements de la couturière parfaite !

Règle n°1 : Ton tissu avant utilisation, tu laveras

Avant de travailler sur votre projet, pensez à bien laver vos tissus. Ils doivent « subir » ce qu’ils subiront une fois finis.
Il est important de laver son tissus surtout lorsque l’on coud des vêtements. Car le tissus au 1er lavage à tendance à rétrécir…Il serait dommage de vous retrouver avec un vêtement trop petit ! En lavant votre tissu vous enlèverez également l’apprêt et les produits qui sont appliqués en sortant du magasin.

Règle n°1

Oui ça suppose qu’après ton appart’ ou ta maison se transforme en tente :)

Règle n°2 : Repasser ton tissu après lavage tu devras

Après un passage à la machine le tissu sera forcément un peu froissé alors il faudra le repasser. L’idéal étant avec une centrale vapeur (qu’est ce que je l’aime la mienne)

Règle n°2

Règle n°3 : Les marges de couture tu prendras et tu respecteras

Cette marge est comprise entre votre couture et le bord vif du tissu.
Veillez à respecter cette marge lorsque vous cousez et de bien vérifier si elle est déjà comprise dans vos patrons ou non (au risque d’avoir un vêtement trop petit si vous ne faites pas attention). Si elle n’est pas comprise il faudra la rajouter. Pour la confection de vêtements, elle est souvent comprise entre 1 et 1.5 cm.

Règle n°4 : Couper droit tu devras

Couper droit son tissu vous assure 90% du travail. Un coupon couper droit vous permettra de bien coudre droit ! C’est le secret d’une couture droite (vous pouvez aussi vous entraîner à coudre droit, sur du papier en traçant des lignes, sans fil dans la machine)

Règle n°5 : Le droit fil tu trouveras

Le quoi ? Le droit fil ? Alors le droit fil c’est ce qui est parallèle à la lisière, perpendiculaire à la laize.

Règle n°5

Source : Petit citron

Pour le trouver, si vous avez la lisière c’est donc facile. Sans lisière, il faudra avoir le toucher et trouver le sens du tissus qui est le moins élastique. Cette petite vidéo très complète vous aidera peut-être. Ça vous paraîtra plus concret, une fois le tissus entre les mains ne vous inquiétez pas !

Le droit fil ça sert à quoi concrètement ? A avoir un beau tombé pour vos vêtements par exemple. C’est donc important de bien le respecter si vous ne voulez pas un vêtement déformé 🙂

Règle n°6 : Épingler tu devras

Beaucoup… Lorsque vous coupez vos tissus, épinglez votre patron aux tissus. Lorsque vous cousez également, pour éviter que le tissus ne bouge. C’est important !

Règle n°6

Vos nouvelles meilleures amies :)

Règle n°7 : De la vliesline (ou thermocollant) pour rigidifier tes tissus tu utiliseras

Vliesline, thermocollant, entoilage… Il existe plusieurs termes pour définir cette matière qui va te permettre de rigidifier tes tissus. Cela donnera une tenue à un sac par exemple, à un col de chemise… Il en existe différents types, voici un tableau récapitulatif chez Rascol.

Règle n°8 : Les petits fils qui dépassent tu couperas

Même si ils ne se verront pas, car ils seront à l’intérieur, couper vos petits fils de fin de couture. Le résultat est plus pro, plus propre.

Règle n°9 : Repasser ta création tu devras

Quoi ? Encore repasser ? Eh oui, pour avoir un travail propre et présentable ! C’est surtout esthétique à ce niveau 🙂

Règle n°9

Le côté positif c’est que tu deviendras une pro du repassage !

Règle n°10 : du plaisir à la création IMPÉRATIVEMENT tu prendras 

Il y a beaucoup de règles en couture, il faut être très précise, mais surtout soyez organisée, soyez créative et éclatez-vous ! C’est le plus important ! Prenez du plaisir à faire vos créations, elles ne peuvent être que réussies comme ça 🙂

Règle n°10

Il faut s’équiper #2 : les essentiels de la boîte à couture

Choix de la machine à coudre : check !
Passons maintenant à l’étape 2 : choisir son matériel de couture et les différents accessoires.

Comme je vous le disais pour coudre, il faut s’équiper, la machine ne suffisant pas il y a aussi des accessoires à acheter. Je vais vous présenter dans cet article ceux qui m’ont servis à débuter en couture. Certains seront peut-être « de trop » pour vous, en tout cas moi je ne me sépare jamais de ma mallette garnie.

Les accessoires de la Brother RH137

1 : un jeu d’aiguille de 90
2 : un jeu d’aiguille double
3 : une plaque à repriser
4 : pied pour boutons
5 : pied pour ourlet invisible
6 : pied pour boutonnière
7 : porte-bobine supplémentaire
8 : tournevis plat
9 : pied pour fermeture à glissière
10 : pied de biche classique

Les essentiels de la boite à couture

11 : une règle omnigrid pour vos tracés, il existe différentes tailles la mienne fait 60×15 cm. Elle permet également de faire rapidement vos angles.

12 : un cutter rotatif Fiskars (pour couper avec une belle précision à l’aide de la règle omnigrid et du tapis auto-cicatrisant ci dessous)

13 : une paire de ciseaux Fiskars (la marque Fiskars est un peu chère mais c’est une très bonne marque, qui tiendra longtemps. Attention vos ciseaux ne doivent servir QUE pour les tissus!!)

14 : un mètre ruban (bien évidemment !)

15 : une paire de ciseaux à broder, idéale pour couper les petits fils après votre couture pour avoir un travail parfait.

16 : des ciseaux à cranter,  ils servent surtout à éviter de surfiler chaque tissus au point zig zag, en crantant le tissus cela vous permet d’éviter qu’il s’effiloche.

17 : une pince pour poser les pressions (j’ai choisi la Prym pour ses différentes fonctionnalités elle permet de poser n’importe quel type de pression). Ce n’est pas ce que j’ai acheté en 1er, mais la pince devient vite indispensable.

Les essentiels de la boite à couture

Tapis auto-cicatrisant (le mien fait 60x45cm)

Les essentiels de la boite à couture

18 : une craie tailleur, ou comme moi des crayons Clover très pratiques ! Je les préfère aux craies tailleurs mais ça ça dépend des goûts.

19 : des épingles, beaucoup d’épingles ! Il vous faudra épingler chaque tissus avant de coudre vos créations pour éviter qu’ils ne bougent.

20 : un découd-vite, qui deviendra très vite votre meilleur ami pour sauver vos coutures foireuses ! Mais attention à l’utiliser avec délicatesse pour ne pas abîmer vos tissus.

21 : Des aiguilles pour votre machine. Des standards (taille 70, 80, 90, 100), des spéciales Jersey (à bout rond pour éviter d’abîmer le tissu), pour le cuir, le jean…. Il vous faudra des aiguilles en fonction de vos projets, tous les tissus ne se cousent pas avec la même aiguille ! Il vous faudra différentes tailles, plus vos tissus sont épais plus il faudra prendre une grosse aiguille au risque qu’elle ne casse.

22 : des pinces prodiges Clover. Elles portent bien leur nom « Prodige ». Elles sont très pratiques pour faire tenir des épaisseurs. Elles remplaceront vos épingles qui abîmeront par exemple vos cotons enduits ou toile cirée ou même le cuir.

23 : et comme on parle de cuir, de simili cuir, de toile cirée et de coton enduit, il vous faudra un pied en téflon pour coudre ces tissus. Le pied classique stagnera sur vos tissus. Il y a une astuce qui consiste à coller du scotch ou papier calque pour coudre ce type de tissus avec votre pied classique je ne l’ai pas utilisée préférant acheter le pied en téflon.

Les essentiels de la boite à couture

Et du fil, encore du fil, beaucoup de fil ! Et les canettes qui vont avec bien sur.
Pour le fil, préférez un fil de qualité comme le Mettler, le Gutermann, le DMC. C’est un peu plus cher mais je vous assure qu’on voit tout de suite la différence. Le fil bas de gamme laissera beaucoup de poussière !
Pour les canettes, attention de bien acheter celles qui vont avec votre machine, il faudra regarder la référence.

Je pense avoir fait le tour de ma mallette (qui n’est autre qu’une mallette de bricolage offerte par super Mly Made lors de mon 1er cours, si c’est pas la classe ça!). Et j’espère surtout vous avoir aidé dans vos 1er pas de couturière 🙂

Il faut s’équiper #1 : choisir sa machine à coudre !

Vous êtes décidé à débuter la couture : très bon choix ! Mais comme dans tout loisirs créatifs il va falloir vous équipez ! L’outil indispensable pour la couture est sans doute la machine à coudre !

Mais comme vous, j’ai été débutante (et au moment où je vous écris, je le suis encore !) et j’ai rapidement été perdue pour choisir ma machine à coudre.
Je vais essayer dans cet article de décrypter les caractéristiques d’une bonne machine à coudre (et pour tous les budgets !).

pop-ban-machine-jaime-960x295

Définir son besoin, ses projets :

Avant d’investir dans une machine à coudre, il est nécessaire de définir vos projets. Il est certain que vous allez coudre pour votre plaisir, ou celui de votre entourage. Mais en fonction de vos projets : vêtements, accessoires, ameublement, couture occasionnelle ou régulière  vous n’allez pas choisir la même machine à coudre.
Il y en a forcément pour tous les budgets et tous les projets.

Si vous êtes débutante il n’est peut-être pas nécessaire d’investir dans une machine de guerre tout de suite. Préférez une machine simple, avec les points essentiels (droit, zig zag), vous verrez par la suite si vous avez besoin d’une machine plus perfectionnée. Peut-être pouvez-vous également emprunter la machine d’une amie, de quelqu’un de votre famille afin de savoir si cela vous plaît vraiment ?

Les points essentiels d’une machine : 

Pendant votre prospection sur internet, vous allez trouver des machines qui possèdent jusqu’à 50 points (beaucoup sont décoratifs), c’est super mais pour débuter les points essentiels que vous allez réellement utiliser sont : le point droit, la marche arrière et le point zig zag (ce point vous permettra de surfiler vos tissus par exemple).

Il sera important également de pouvoir régler la longueur ET la largeur de ces différents points pour adapter votre couture aux tissus : épaisseurs, matière….

Choisir sa machine à coudre

Machine mécanique ou électronique ? 

Il existe comme vous venez de le comprendre 2 types de machine à coudre : mécanique et électronique. 

Pour débuter, je vous conseille la machine à coudre mécanique, grâce à ce type de machine vous allez pouvoir comprendre comment elle fonctionne, comment régler ses points. Le réglage est entièrement manuel. Ceux sont les machines les plus accessibles au niveau budget.

La machine à coudre électronique automatise un grand nombre de réglages au niveau des points. Lorsque vous sélectionnez un point, elle définira la longueur et la largeur en fonction des « standards » de la couture. Elle sera donc plus intuitive. Ces machines peuvent être pratiques pour les débutants qui n’ont pas forcément envie d’un casse-tête chinois 🙂

Le budget, la robustesse :

Ne négligez pas ces points. Une machine à coudre doit être lourde, robuste ! Il sera difficile d’en trouver une qui possède ces caractéristiques à moins de 100€, il ne faut pas se le cacher. (Et là vous me dites : quid de la Silvercrest de Lidl ? Rendez-vous au prochain paragraphe).

Vous trouverez des machines pour tous les budgets c’est une certitude. Pour une bonne machine mécanique les premiers prix sont autour de 150€. Mais si vous cherchez une machine qui tiendra la route longtemps il faudra commencer à chercher autour de machines à 300€. Tout dépend de vos projets et de vos envies !

Quelle marque choisir ? 

Je n’ai pas forcément assez de recul pour vous donner mon avis sur toutes les machines. Ce paragraphe sera construit grâce aux commentaires que j’ai pu lire à droite et à gauche.

  • Un premier prix à bon rapport qualité/prix : la Silvercrest de Lidl
    Prix :
    70 ou 80€, il existe en réalité 2 modèles
    Type de machine : mécanique
    Attention, cette machine est vendue quelques fois par an. J’ai longuement hésité avant de choisir ce modèle. Les commentaires sont souvent positifs. La machine fait son travail, elle remplit les conditions d’une bonne machine à coudre. A voir sur la durée comment elle tient !

    Machine à coudre Silvercrest de Lidl
  • Brother RH137 : celle pour qui j’ai craqué
    Prix :
    199€
    Une très bonne machine à coudre mécanique (détails ci-dessous 🙂 )
  • Brother FS40 : la machine que j’ai longuement hésité à acquérir
    Prix :
    199€
    C’est une machine électronique, je pense une bonne machine électronique d’entrée de gamme.
    Choisir sa machine à coudre
  • Brother Innovis-15 : que j’ai testé lors de mes 1ers cours de couture avec Mly Made !
    Prix : 314€
    C’est une machine électronique.

Beaucoup d’éloge pour Brother… Mais il y a aussi Bernina (qui est la seule marque Française mais ce n’est pas le même budget !), Janome, Pfaff…

Mon choix s’est porté sur… Brother RH137

Choisir sa machine à coudre

J’ai fais mon choix en regardant l’émission Cousu Main, c’est Nadia qui la possède (j’espère qu’elle me portera autant chance !!).
J’en suis très satisfaite, elle gère bien les épaisseurs, elle possède de nombreux points et est fournie avec de nombreux accessoires. Je n’ai rien d’autres à dire de cette machine qui me satisfait pleinement en tant que débutante !

Choisir sa machine à coudre
On retrouve les points de couture essentiels.
1 : la boutonnière
2 : le point droit
3 : le point zig zag
Elle possède également les points élastiques pour coudre du jersey par exemple, qui sont les points de surjet en 22 et 23.

Les accessoires de la Brother RH137

Les accessoires fournis avec la machine :

1 : un jeu d’aiguille de 90
2 : un jeu d’aiguille double
3 : une plaque à repriser
4 : pied pour boutons
5 : pied pour ourlet invisible
6 : pied pour boutonnière
7 : porte-bobine supplémentaire
8 : tournevis plat
9 : pied pour fermeture à glissière
10 : pied de biche classique

Bonne couture 🙂

Vous pouvez également consulter l’article « Il faut s’équiper #2 : les essentiels de la boite à couture ».